La grammaire en langue des signes française

 

     La grammaire en LSF est différente de la langue française car elle n'est pas linéaire. Pour communiquer, les sourds mettent en scène simultanément plusieurs idées. Les gestes étant accompagnés d'expressions du visage et autres langages corporels.

     La conjugaison n'existe pas en langue des signes française. Pour préciser une action, il faut utiliser la ligne du temps :

- le passé en signant derrière son épaule

- le présent : au niveau du corps

- le futur : devant soi.

 

 

     Pour construire une phrase, on met généralement en premier les compléments circonstanciels de lieu et de temps puis le sujet et en dernier le verbe (qui permet de déterminer l'action).

Le sujet peut être identifié par un mouvement de la tête ou par un nom. Par exemple, déplacer la tête vers les personnes en face de vous signifie qu'ils sont le sujet de la phrase.

Pour exprimer l'interrogation ou l'affirmation, il faut utiliser les expressions du visage.

 

     Enfin il existe certains signes qui définissent une phrase entière.